Pixel World

Découvrez vos sens!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 » KoKonut'Z Texts «

Aller en bas 
AuteurMessage
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:51







Je refais un sujet car sur l'autre je n'avais pas prévu d'emplacements pour le texte si il venait à en manquer.
Voilà, ici je vous mettrai toutes mes compositions, aussi bien textes que poèmes ou citation.
Elles sont toutes de moi, je ne me permettrai pas d'en voler pour avoir un "honneur" je ne suis pas comme ça.
Je vous demanderai de ne pas vous les accaparer, si vous voulez prendre un poème ou une citation j'aimerai que vous me le disiez auparavant.
Mais pas besoin d'attendre mon accord j'ai juste envie que vous me le disiez.
Sur ce, bonne lecture et merci d'être ici !
KoKonut'Z - Sm@rties


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:52




Citations :



Si être gourmand était un crime,
Alors, je serai la plus grande criminelle qui soit.

Rien ne sert de ralentir,
Mieux vaut réduire sa vitesse.


[/URL]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:52





Hannah ou la cavalière de l'espoir.



Prologue.



Le soleil se levait lentement, Découpant ainsi une silhouette d'un cheval monté par son cavalier au loin, sur la plage.
Cette silhouette, c'est Hannah et sa jument, Nerolya, Hannah a commencé l'équitation dés son plus jeune âge. Elle savait monter avant même de savoir marcher.
Elle consacre tout son temps à Nerolya, elle l'a eu il y a seulement une semaine et déjà, elles ne font plus qu'un. Elles s'entendent tant et si bien que Nerolya lit presque dans les pensées de sa jeune maîtresse. Hannah a à présent 14ans, elle les a eu il y a une semaine, lorsqu'elle a découvert Nerolya dans le pré d'à côté elle a automatiquement demandé à ses parents à qui elle appartenait. Quelle n'a pas été sa surprise en entendant cette réponse :
- Elle est à toi, Hannah, joyeux anniversaire !
Elle ne le croyait pas, elle avait tant attendu et là, devant elle, cette superbe jument grise se dressant fièrement et posant son doux regard sur elle.
Et depuis, ses parents ne la voient plus, elle passe tout son temps avec sa belle jument. Elle ne le croit toujours pas d'ailleurs, elle dit toujours qu'elle va se réveiller d'un beau rêve.
- Quel bonheur ma Nerolya... c'est impossible je vais me réveiller et aller arroser ma plante comme à l'habitude... dit-elle toujours.
Et Nerolya lance alors comme à son habitude un doux hennissement et décocha une légère ruade pour bien lui rappeler que cela n'était pas un rêve, non, mais bien la vérité. Mais la vie d'Hannah n'a pas toujours été rose, son frère, Nicolas, est décédé trois ans plus tôt dans un tragique accident, lors d'un championnat de saut d'obstacles, il pleuvait, l'abord d'un obstacle était casiment impossible, mais lui et son cheval étaient plus décidé que jamais à le tenter, la réception s'est mal déroulée dut au sol détrempé, Nicolas est tombé, son cheval tombant à son tour sur lui. Il est mort dans l'ambulance aprés d'atroces souffrances, sa monture, elle, est morte sur la carrière. Depuis, Hannah est devenue discrète et serviable, tout le contraire d'avant. Hannah a alors décidé de faire honneur à son frère et a attendu patiemment deux longues année son cadeau et le voilà enfin, Nerolya, superbe jument grise au corps fin mais musclé, une belle trotteuse arabe, fière et douce, légère et attentive.



Chapitre 1.



La douce jument commença à s'impatienter, cela fait déjà plusieurs minutes qu'elles sont arrêtées face à la mer, elle frappa le sable de son sabot les oreilles bougeant dans tous les sens.
- Oui ma belle on va y aller... à bientôt Nicolas... souffla la jeune cavalière.
D'une légère pression Nerolya partit au trot dans la direction inverse.
Hannah avait prit l'habitude de venir sur cette plage, regardant au loin les vagues, la mer, l'horison. Son frère, Nicolas, aimait beaucoup venir y faire galoper son cheval «pour lui muscler les membres» disait-il. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune cavalière, comme toujours, voyant la lumière du soleil éclairant la colline. Elle tourna une denière fois la tête vers la mer, le temps d'appercevoir le soleil se levant lentement. Elle appréciait se spectacle plus que tout au monde et ne l'échangerait pour rien de ce que l'on pourrait lui proposer d'avantageux. Elle était heureuse et elle se sentait bien comme ça. Une sonnette tinta au loin.
- Ah, on doit rentrer ! Allez ma Nerolya ! Un p'tit galop jusqu'à la maison ! s'exclama Hannah.
Sans même donner d'aides, la jument partit souplement au galop, fièrement, naseaux frémissants, queue en panache rappelant son sang arabe. Quelques minutes plus tard, la petite écurie aux volets bleus se dressait dans la lumière du soleil maintenant plus haut. Une porte s'ouvrit, laissant apparaître une femme au regard doux suivit d'un homme à la carrure imposante. Une bonne odeur de crêpes au sirop d'érable émanait de la petite masure d'où sortait le couple. Hannah, humant longuement l'odeur sucrée, arrêta Nerolya devant l'écurie et sauta légèrement à terre. Elle flatta doucement sa jument qui lui fourra la tête dans le coup, affectueusement. La jeune fille la conduisit dans son box et lui enleva doucement son harnachement puis la bouchonna rapidement avant de l'enlacer tendrement et de sortir en prenant bien soin de fermer la porte du box. Hannah courut rapidement vers chez elle et rentra en se frottant les mains, mise en appêtit par la bonne odeur. Elle alla se laver les mains et enleva sa bombe, la posant sur une étagère où se regroupaient friandises pour chevaux, étrilles et tire-botte et bien d'autres choses encore. S'installant à table, sa maman, Hélène l'embrassa tendrement.
- Bonne promenade Hannah ? lui demanda t-elle.
Hannah, lui rendant son baiser souris largement.
- Comme d'habitude maman !
Son père, Jean, lui apporta en souriant une assiette de crêpe avec une pichet de sirop d'érable.
- Miam merci 'pa !
Elle englouti avec gourmandise les crêpes chaudes, recouvertes de sirop.
Les mains collantes, elle alla prendre une douche rapide et s'habilla pour la journée d'un jean et d'un joli chemisier vert pomme.
- Hannah ! Dépêche toi tu vas être en retard ! lui cria sa mère du bas des escaliers.
- Oui oui maman ! lui répondit l'interpellée se dépêchant de préparer ses affaires.
Tout en se séchant les cheveux, la retardataire regardait par la fenêtre Nerolya qui jouait avec le ballon suspendu dans son box, souriant légèrement elle enfila ses chaussettes, mit son anorak et son sac sur le dos et partit à l'arrêt du bus ayant auparavant souhaité une bonne journée à ses parents.
Elle marcha vers son rocher habituel, regardant autour d'elle et entendant le hennissement d'aurevoir de sa jument.



Chapitre 2.



Le grincement du bus ralentissant se fit entendre, Hannah se leva du rocher où elle avait pour habitude de s'asseoir en attendant son transport scolaire.
La porte s'ouvrit en même temps que le bus s'arrêta devant elle, Hannah jeta un dernier coup d'oeil à sa jument qui la regardait paisiblement puis sauta dans le bus. - Bonjour M'sieur ! lui lança la jeune fille joyeuse.
Elle alla s'asseoir à côté de sa meilleure amie, Ely.
- Salut El' ! Bien dormit ?!.
Riant légèrement sa meilleure amie lui décocha un sourire malicieux avant de lui répondre
- Oui et toi la paille ça te gène pas trop pour dormir ?!
- Je peux pas la laisser toute seule enfin... répondit-elle se prenant au jeu de son amie.
Pendant tout le trajet jusqu'à leur collège, les deux amies discutèrent de leur passion commune, les chevaux.
- Dis tu m'inviteras chez toi ? Je n'ai pas encore vu ta jument j'suis triste moi... demanda Ely, prenant une mîne triste.
Hannah souriant lui répondit en lui serrant vivement la main.
- Evidemment que oui ! Demain ça te dirait de venir ? On a un week-end de trois jours c'est l'occasion !
Aprés avoir mit au point l'heure d'arrivée de sa meilleure amie, le bus freina brusquement, une petit chien traversait la route, le conducteur grommela et repartit en direction du collège qui ne tardait pas à arriver. Etant enfin devant le collège, il s'arrêta et ouvrit la porte, laissant jaillir tous les élèves du bus. Hannah et Ely comme à l'habitude descendaient sans se presser et souhaitèrent une bonne journée au conducteur. L'imposant batîment se dressait au milieu d'une vaste étendue d'herbe. Aprés s'être souhaité une bonne journée, les deux amies se séparèrent, n'étant pas dans la même classe à leur grand malheur.
La sonnerie stridente retentit et automatiquement tous les élèves se ruèrent avec grand bruit vers la porte et vers leurs salles de cours. La journée se déroula lentement, les deux amies se retrouvant aux pauses et lors du déjeuner. La fin de la journée arrivant, elles se retrouvèrent avec joie dans le bus et se racontèrent toutes les péripéties de leur journée. La maison d'Hannah arrivant elles se dépêchèrent de mettre au point les plans prévus pour le lendemain.
- Tu m'appelles ce soir ? demanda soucieuse Hannah
- Promis Hannah J'espère que je pourrai venir... lui répondit Ely espérant qu'elle pourrait venir chez sa meilleure amie.
- Bon allez salut ! lança Hannah en se levant.
Elle sauta à terre, sac sur l'épaule et se précipita vers le box de Nerolya. La jument hennit joyeusement accueillant sa jeune maîtresse affectueusement par un petit coup de tête. «Oui ma Nero' là... je suis là... tu m'as manqué tu sais...». La jeune fille alla rapidement dire bonjour à ses parents puis courut dans sa chambre se changer. Elle redescendit, les cheveux attachés et habillée de sa culotte d'équitation et d'un T Shirt ample. Son père l'attrapa au passage
- Hep, hep, hep toi ! Tu comptes aller où là ?
Hannah toute surprise bafouilla de vagues explications, qu'elle voulait monter sa jument, qu'elle devait s'en occuper.
- Tu ne devrais pas t'occuper d'installer un matelas dans ta chambre ? lui demanda son père, un sourire rieur aux lèvres.
La jeune fille abasourdie se frotta la tête ne comprenant pas.
- A moins que tu ne veuilles pas qu'Ely vienne ce soir et qu'elle reste pendant le week end... bon ben je vais l'appeler pour ann... s'exclama Jean reprit en riant
Hannah le coupa joyeusement - Oh génial ! Merci papa ! J'y vais tout de suite !» elle se précipita dans sa chambre et sortis le matelas puis installa un drap. Elle redescendit et sortis rapidement de la maison pour rejoindre l'écurie, Hannah s'empara de son sac de pansage et rentra doucement dans le box en caressant sa jument.
«Nerolya tu seras gentille avec Ely hein ! Je vais te faire toute belle !».
Elle lui attacha un licol et la sortis dans la cour devant l'écurie puis l'attacha soigneusement.
- Bon... c'est partit ! souffla la jeune fille.
Celle-ci la pansa vigoureusement, préparant tout ce que les deux amies feraient pendant ce week end dans sa tête. Nerolya secouait la tête, sentant l'excitation régnant autour d'elle. Hannah lui déméla les crins et les lui vaporisa d'eau pour ensuite les peigner. Elle lui graissa les pieds, lui nettoya les jambes puis la doucha légèrement avant de lui passer le couteau de chaleur.
Un quart d'heure aprés, la jument était plus belle que jamais, les sabots rutilants, la crinière soigneusement peignée. Un bruit de moteur parvint aux oreilles de la jument qui hennit légèrement, oreilles en alerte. Hannah releva la tête, ses longs cheveux chatains tombant souplement sur ses épaules, lui cachant ainsi la moité du visage.
Le bruit des pneus sur les graviers dessina un large sourire sur le visage de la jeune fille.
Elle flatta Nerolya et se redressa, regardant la voiture s'engager dans la cour. Avant même d'être vraiment arrêtée, une jeune fille surgit de la voiture.
- Hannah ! s'exclama la nouvelle venue.
L'interpelée avança rapidement vers son amie et l'enlaça amicalement. Nerolya hennit en levant la tête haut.
- Wahou elle est trop belle ta jument ! s'exclama avec un enthousiasme franc Ely.
Un éclair affectueux passa dans les yeux d'Hannah, comme toujours lorsque l'on parlait de sa jument.
- Oui... Ely, je te présente Nerolya, fille de Feu d'Eté et de Nuit d'Espoir.
Un léger rire accueilla cette brève présentation.
- Eh beh ! dit son amie rieuse.
- Hmm Ely tu permets je vais dire bonjour à ton père tu peux aller voir Nerolya ! lança Hannah.
Celle-ci s'avança vers le père de sa meilleure amie et lui tendit la main qu'il serra vigoureusement avant de lui dire quelques mots.
- Bonjour Hannah ! Merci de supporter Ely !
Riante, Hannah répondit les yeux pétillants
- Oh ça va être dur ! Vous pouvez entrer si vous voulez !
L'homme encore riant la remercia et entra dans la maison.
Hannat rejoignit son amie et sa jument toute souriante.
- Alors n'est-elle pas belle ma Nerolya ?
- Non elle n'est pas belle... elle est magnifique ! Je n'ai jamais vu encore de pareille jument ! s'exclama Ely, admirant la fière jument.
Hannah éclata de rire.
- Arrête elle va devenir vantarde si tu continues ! Ca te dit que tu la montes dans la carrière ?
- Oh c'est vrai tu as une carrière maintenant ?! Génial ! Evidemment que oui ça me dit ! répondit envieuse Ely.
Les deux amies inséparables préparèrent la jument qui se laissa faire docilement, posant sur elles son grand regard brun et protecteur. Aprés avoir finit de la préparer, Hannah confia à Ely le soin de l'amener dans la carrière, elle connaissait son amie et savait que rien ne lui ferait plus plaisir que la tache confiée qui était plus qu'un plaisir pour son amie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:53




Chapitre 3.





Aprés avoir fermé la barrière, Hannah se dirigea vers sa meilleure amie qui cajoler affectueusement la fière jument, se tenant au milieu de la carrière en dessous du ciel commençant à se parer de milles et unes étoiles.
- Voilà j'ai demandé à mes parents si on pouvait monter et manger plus tard ! s'exclama joyeusement Hannah s'approchant de son amie.
- Et ils sont d'accord ? Génial ! répondit heureuse son amie, une main posée sur les naseaux fins et délicats de Nerolya.
- Tu la monte maintenant ou je la prépare ? demanda t-elle en flattant sa jument.
- Hmm... vas y que je voie un peu le couple que vous formez ! répondit Ely en souriant allant s'accouder à la barrière de la carrière.
Hannah ressangla et régla les étriers puis se hissa souplement sur le dos de Nerolya qui regardait interessée un corbeau posé plus loin.
D'une légère pression des talons, celle-ci partit au pas tranquillement. Aprés plusieurs tours de carrière, sa cavalière la fit partir au trot, accompagnant son mouvement fluide et léger avec son bassin. Elle se mit au trot enlevé et fit quelques figures pour ensuite la faire changer de main au trot assis.
Aprés cinq minutes d'échauffement, Hannah s'arrêta devant sa meilleure amie qui était en admiration devant le couple évoluant devant elle, ne pensant plus à rien, captivée par l'entente parfaite entre sa meilleure amie et sa jument.
Celle-ci sauta de la barrière qui les séparait et s'approcha de la jument, posant sa main sur son encolure.
Hannah posa la renes sur l'encolure, déchaussa les étriers et descendit souplement de sa monture immobile.
Celle-ci quitta sa mine concentrée pour sourire à son amie.
- Quand tu auras réussi à bouger les yeux tu monteras ? dit-elle en riant.
- Oui ! C'était... vraiment... incroyable, je n'ai jamais vu une entente comme ça répondit son interlocutrice en secouant la tête comme pour se réveiller C'est fabuleux ! termina t-elle un large sourire aux lèvres.
Son amie souria heureuse de ce compliment qu'elle lui faisait et la poussa amicalement vers Nerolya qui patientait en regardant le corbeau toujours sur la barrière.
- Allez ! En selle ! s'exclama Hannah.
En riant, Ely se hissa sur le dos de la jument et se calla bien dans la selle.
Elle hocha la tête en adressant un clin d'oeil à son amie souriante qui partit au milieu de la carrière.
- Bon, on va dire que je te dis ce que tu dois faire ça te dis ? lui demanda celle-ci.
- Pourquoi pas ça peut être envisageable... répondit son amie en prenant un air blasé.
Elles éclatèrent de rire.
- Allez au pas sur la piste à main droite ! ordonna sèrieusement la jeune monitrice de jeu.
Nerolya partit au pas automatiquement, d'une simple pression des mollets.
Le cour improvisé se passa sans encombre jusqu'au moment où Nerolya repassa une énième fois devant le corbeau, toujours posé sur la barrière, comme si il la narguait. Il poussa un cri rauque en battant largement des ailes sur la barrière et s'envola au dessus de la jument déjà un peu tendue par la vue du volatile noir. Elle hennnit, la peur la gagnant et trépignant, des corbeaux arrivèrent de tout part en croassant et battant leurs ailes avec grand bruit.
- Fais attention Ely ! Caresse-la, parle lui doucement, rassure-la. Ferme les doigts sur les renes, tiens-la. lui ordonna calmement Hannah sentant la peur de son amie.
- C'est c'que j'fais ! lui répondit celle-ci une peur perfide la prenant lentement.
Un dernier corbeau arriva tel le dernier spectateur arrivant, marquant le début d'un spectacle. Nerolya trépignant, levant haut les jambes, la tête haute, naseaux largements ouverts, oreilles plaquées sur le crâne. Elle commençait à se calmer quand d'un coup, la multitude de corbeaux aglutinés prés de la barrière s'envolèrent, croassants. La jument hennit puissamment en se cabrant, paniquant. Sa cavalière s'accrocha à son encolure le teint livide.
- Ely ! Accroche-toi ! Pèse sur son avant-main et ne tire surtout pas sur les renes ! s'écria Hannah en s'approchant lentement de sa jument apeurée, prononçant des paroles destinées à calmer sa jument et quelque part aussi à réconforter son amie paniquée.
La jument se calmait peu à peu et se remit sur ses quatres membres en sueur. Sa cavalière terrifiée en descendit et s'allongea sur le sol de la carrière encore tremblante de la peur qu'elle a du subir. Hannah les regardait encore paniquée et prit Nerolya par les renes en s'accroupissant auprés de sa meilleure amie.
- Ely... ça va ? J'ai eu peur... oh que j'ai eu peur... dit-elle doucement tremblante.
L'interrogée se releva et se plongea dans les bras de sa meilleure amie, s'aggripant, se soulageant par les pleurs.
- J'ai eu si peur Hannah... réussit-elle à dire entre deux sanglots.
Celle-ci l'entoura de ses bras en lui caressant doucement ses cheveux.
- Tu iras prendre un bain ça te fera du bien... consola son amie touchée.
La jument remise de sa peur s'approcha et tendit l'encolure pour toucher le visage ruisselant de larmes de sa dernière cavalière.
Ely parvint à sourire faiblement et caressa tendrement la jument malheureuse d'avoir fait peur à sa cavalière.
- Ca va Nero' je ne t'en veux pas... ça n'est pas de ta faute... dit-elle doucement en se levant.
Les deux amies s'en allèrent vers l'écurie avec Nerolya.
Elles la rentrèrent dans son box et se réchauffèrent en plaquant leurs mains sur son ventre.
- On va la bouchonner avec de la paille elle est trempée de sueur je ne veux pas qu'elle prenne froid, déclara Hannah s'emparant de deux poignées de paille et donnant l'une d'elle à Ely.
- D'accord c'est partit ! répondit Ely prenant la poignée de paille.
Elles frottèrent énergiquement la jument puis la quittèrent aprés l'avoir caressé longuement.
Les deux amies rentrèrent dans la petite maison d'où une bonne odeur de spaghettis bolognaises régnait.
- On mange maintenant papa ? demanda Hannah, la fatigue se lisant sur son visage.
- Oui et ensuite comme ça vous pourrez prendre une bonne douche vous avez l'air exténuées mes pauvres petites, répondit-il en les examinant Ca va Ely ? Tu n'as pas l'air de te sentir bien...
- Ca va merci monsieur...
- Nerolya s'est cabrée quand Ely la montait. A cause d'une multitude de corbeaux, ça n'est pas la première fois qu'ils viennent mais par contre c'est la première fois qu'elle panique autant déclara Hannah légèrement inquiète.
- Oh ma pauvre Ely, viens assis-toi tu dois être vraiment plus fatiguée que ce que je pense ! répondant à Ely ayant écouté ce que disait sa fille.
Les deux amies s'installèrent à table avec les parents d'Hannah, Jean, son père, raconta à sa femme Hélène les péripéties des deux jeunes filles.
Celle-ci prit la nouvelle en demandant aux filles si elles allaient bien, comme toute maman attentive.
Aprés avoir terminé le repas et prit un bon dessert, les deux amies montèrent dans la chambre et prirent chacune à leur tour une douche revigorante.
Elles s'installèrent chacune dans leur lit respectif et discutèrent un peu jusqu'à l'arrivée du père d'Hannah qui leur conseilla d'éteindre, ce qu'elles firent sans rechigner, la fatigue leur fermant les yeux.



Chapitre 4.



Le soleil se levait, les rayons transpercèrent les rideaux de la chambre d'Hannah. Celle-ci est toute simple, mais décorée avec goût. Dans les tons de jaunes-orangé, son rideau et sa parure de lit sont en parfaite harmonie avec les couleurs de la pièce. Un petit bureau avec son ordinateur est dans un coin, à l'opposé de son lit.
Une penderie en tissu crême complète le tout. Elle a installé récemment une petite étagère et y entrepose ses encyclopédies sur l'équitation, une photo d'elle montant Nerolya et quelques bibelots équins. Hannah aime beaucoup s'installer sur son balcon, accoudée au rebord ou installée dans son fauteuil pour admirer le soleil se levant et l'écurie où loge sa jument. Quand celle-ci est au pré, elle la voit également, le pré fait presque tout le tour de la maison et est coupé en plusieurs parcelles permettant ainsi de tourner dans les différents prés quand l'herbe d'un est trop piétinée.
Les deux amies chuchotent au son des oiseaux du matin, un long hennissement signala que la jument est en pleine forme et est parfaitement réveillée. Hannah et Ely se lèvent sans bruits et sortent sur le balcon, elles observèrent la jument les regardant de ses grands yeux pétillants. Hélène et Jean ont tout prévu, ils ont installés une échelle s'intégrant parfaitement à la jolie maison, permettant à leur fille de pouvoir descendre et aller ainsi plus vite auprés de sa jument. La confiance a toujours régnée et elle règnera encore longtemps, du moins, ils l'espèrent. Hanah descend lentement l'échelle et saute légèrement à terre, suivit de sa meilleure amie Ely.
Nerolya a deviné qu'elles faisaient tout cela pour elle, elle leur rend bien. La douce jument les accueille affectueusement, plongeant son bout du nez dans leurs bras, provoquant un éclat de rire de la part d'Ely. Toutes deux entre dans le box en caressant la jument s'écartant comme si elle voulait leur laisser plus de place. Hannah sourit légèrement et s'asseois dans la paille contre une des parois du box, aussitôt suivit par Ely. Elles restèrent longtemps dans le box à papoter de sujets divers comme le font toutes les filles, Nerolya à leur côtés.
Une clochette se fait entendre.
- Ah ! Tu la connais hein Ely cette cloche ? déclara en riant Hannah.
- Oui ! Mon ventre aussi la connaît répondit celle-ci en entendant son ventre gargouiller.
- Alors allons-y ! lança Hannah.
Toutes deux caressèrent Nerolya puis sortirent du box prenant bien soin de fermer le locquet parfois dur ce qui était le cas aujourd'hui. Elle se précipitèrent ensuite dans la cuisine, une bonne odeur les accueillant.
- Hmm ça sent vraiment bon souffla Ely avec gourmandise.
- Merci ma petite Ely ! Tu verras tu ne seras pas déçue ! lança Hélène, la maman d'Hannah en embrassant sa fille qui lui rendit un sourire.
- Alors c'est parfait ! répondit en riant l'intéressée.
Les deux amies s'installèrent à table et discutèrent avec animation, attendant le petit déjeuner. Un grand saladier rempli d'une grande salade de fruit vint rompre cette joyeuse discution et plongea automatiquement la pièce dans un silence religieux, seulement coupé par le bruit des cuillères tintant contre les raviers et un autre bruit provenant de dehors, considéré comme quelque chose tombé.
Aprés avoir finit, elles montèrent dans la chambre d'Hannah pour se changer. Elles descendirent ensuite par la cuisine pour prendre en route leurs affaires d'équitations puis elles sortirent, des traces de pneus fraiches étaient marquées dans le chemin de sable conduisant à la route. Elles ne s'en soucièrent pas et partirent à l'écurie, la porte était entrouverte, de la paille sortant un peu. Hannah se précipita vers le box.
- Nerolya ! Elle n'est plus là ! Ca n'est pas possible elle ne sait pas ouvrir le locquet il est spécial ! s'écria celle-ci commençant à paniquer.
Sa meilleure amie se précipita vers elle.
- Oh non... tu crois que... qu'on l'aurait... volée ?! demanda t-elle
- Non... non c'est pas possible ! Non ! répondit Hannah en s'effondrant et sanglotant.
- On va la retrouver allez viens on va prévenir tes parents ! commanda son amie en la soulevant et l'emmenant chez elle.
Elles entrèrent, le teint blême.
- Qui ya t-il les filles ? Ca n'a pas l'air d'aller... s'alarma Hélène.
- Nerolya n'est plus dans son box ! lacha sa fille complètement paniquée.
- Non... vite venez ! dit-elle en les entraînant vers l'écurie.
Aprés avoir vérifié sans succés aux alentours si la jument ne s'était pas tout simplement enfuie, la troupe grimpa dans la voiture et partit dans un nuage de sable.



Vue sur la maison depuis la plage :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:53




Chapitre 5.



La voiture errait depuis maintenant deux heures interminables, de fermes en fermes, de renseignements en renseignements, la jument n'était toujours pas retrouvée et le stress d'Hannah s'accentuait de plus en plus. Elle était accoudée à la fenêtre, le regard brillant de larmes et regardait au loin, l'espoir l'accompagnant et les mauvaises nouvelles aussi.
Mais elle entendit un hennissement bref, elle releva la tête aussitôt, ayant l'impression de reconnaître celui de sa jument, Nerolya.
Son coeur battait soudain plus vite, espérant toujours.
- Maman ! Tourne ! ordonna t-elle pressée.
- Tu as vu quelque chose ?! demandèrent en même temps sa maman et sa meilleure amie Ely.
- Non, entendu !
La voiture tourna brusquement à droite et s'engagea dans un petit chemin caillouteux. Une silhouette de cheval apparaissait à côté d'un homme barbu.
- Mais... c'est pas le voisin ?! s'interrogea sa maman rentrant dans la cour.
Aussitôt l'homme les regarda et frappa la jument maintenant bien réelle sur la croupe, elle hennit et se cabra de toute sa hauteur, oreilles plaquées sur son crâne.
Elle balança son encolure et donna un coup de dent dans l'avant bras de l'homme qui se tordit de douleur, laissant échapper un juron.
Hannah jaillit de la voiture suivit de sa meilleure amie et de sa mère.
Elle alla aussitôt auprés de sa jument tendit que sa meilleure amie et sa mère faisait entendre toute leur colère à l'homme affalé par terre.
- Vous n'avez pas honte ?! hurla sa mère.
- Fumier !! renchérit Ely.
De son côté, Hannah tentait d'apaiser sa jument qui se cabrait toujours plus haut, sans doute excitée par le trajet et la rudesse de l'homme.
- Là Nerolya calme toi ma belle c'est moi, Hannah... soufflait-elle doucement
La jument s'apaisa peu à peu et finit par retomber sur ses sabots, tête au ras du sol, exténuée.
Sa propriétaire elle aussi fatiguée s'affala par terre et prit dans ses mains le bout du nez de Nerolya.
Hélène et Ely, aprés avoir appelé la police s'occupèrent d'Hannah et de Nerolya.
- Hannah tu veux rentrer sur Nerolya ? lui demanda sa maman avec douceur.
- Oui merci maman... Ely tu n'auras qu'à monter derrière moi ça ira bien comme ça, répondit-elle en esquissant un sourire avant d'éclater en sanglot, évacuant ainsi tout le stress accumulé jusqu'à ce moment.
Celle-ci s'assis à côté de sa meilleure amie et la prit dans ses bras.
- Là ça va Hannah tout est finit on l'a retrouvé... tenta t-elle pour l'apaiser
- Allez les filles je vous laisse la police est arrivée, enchaîna sa maman.
En effet, la police venait d'arriver et elle s'engageait dans le petit chemin caillouteux emprunté auparavant par la voiture d'Hélène.
Un policier en sortit quand le fourgon s'arrêta.
- Bonjour madame ! Madame...? lança t-il en lui serrant la main.
- Madame Lefrène, enchantée monsieur, merci d'être venu au plus vite répondit-elle avec un grand sourire.
- C'est mon travail madame Le Frêne, alors on va s'occuper de cet homme. enchaîna t-il en s'approchant de l'homme qui essayait de se relever pour s'enfuir, paniqué par la vue des policiers. Il l'immobilisa rapidement et lui passa les menottes puis l'emmena dans le fourgon, le laissant à son collègue.
Il revint vers la petite troupe autour du cheval et donna une tape amicale à la jument qui souffla doucement.
- C't'une bien belle jument que vous avez là, et racée en plus ! dit-il en souriant.
- Vous vous y connaissez ? demanda Hannah
- Oui un peu mon père avait un élevage de chevaux dans ce genre là, des pur sang arabes, mais tu as là une trotteuse je me trompe ? répondit le policier en observant la jument.
- Oui exactement monsieur ! termina Hannah un grand sourire au lèvre.
Aprés avoir réglé la déposition de plainte, la maman de la jeune fille monta dans la voiture aprés avoir souhaité bonne journée aux policiers et recommandé de prendre de faire attention en rentrant sur le dos de Nerolya. Les deux jeunes filles approuvèrent et grimpèrent sur la jument à cru aprés avoir mit la longe de telle sorte que cela forme des renes.
Les voitures partirent, Nerolya et ses cavalières à leur suite.
Un quart d'heure plus tard, elles arrivèrent enfin dans le chemin de sable conduisant à la maison d'Hannah.
Elles s'arrêtèrent devant l'écurie et sautèrent à terre.
Elles conduisirent Nerolya dans son box et la pansèrent rapidement. Hannah sortit une pomme qu'elle découpa en quartiers puis en donna deux à Ely.
Elles les approchèrent de la bouche de Nerolya qui les happa un par un et les croqua goûlument.
Les deux jeunes filles la quittèrent aprés avoir bien fermé le locquet de son box puis rentrèrent dans la maison.
La fin du week end se déroula sans encombre, les deux amies profitant au maximum du long week end.
Faisant ainsi, balades sur la plage, entraînements dans la carrière et papotant tout le long.
La fin se profilait et toute deux attendait l'arrivée du père d'Ely.
Ely est à moitié orpheline, elle a du aussi traverser une dure épreuve, la mort de sa mère lorsqu'elle avait 7ans.
Un accident de voiture, Ely a eu plus de chance que sa mère morte sur le coup, elle s'en ait tiré avec quelques blessures légères, elle pleure souvent, Hannah l'aide, elle sait bien ce que cela fait la perte d'un être cher et c'est sans doute ça qui les lie encore plus fort.
Elles se connaissent depuis le jardin d'enfants, elles ont eu tout de suite une sorte de coup de foudre et depuis, l'une ne va pas sans l'autre.
Les parents d'Hannah et le père d'Ely sont eux aussi des amis, ils vont souvent le soir faire des sorties au restaurant, au bowling et dans d'autres endroits de divertissements.
Un bruit de pneus et de moteur se fait entendre, une voiture rentra et s'arrêta.
- Papa ! s'écria Ely heureuse de le voir.
Son père sortit de la voiture et lui dit bonjour en souriant puis va faire de même avec Hannah.
Les parents d'Hannah sortirent et discutèrent longuement dans leur petit jardinet, sur des chaises.
La nuit commençant à tomber, le père d'Ely, Antoine, se leva et s'excusa :
- Ca n'est pas que j'ne vous aime pas mais il commence à se faire tard et j'ai un peu de trajet à faire il y a une déviation assez longue.
- Oui bien sûr Antoine ! A bientôt alors ! répondit Jean en lui tapotant le dos en riant.
Ely partit ainsi que son père et s'en allèrent dans un léger nuage de poussière, renforcé par les rayons du soleil couchant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:53




» Emplacement pour la suite des textes «

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:54




» Emplacement pour la suite des textes «

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:54




» Emplacement pour la suite des textes «

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 11:54




» Emplacement pour la suite des textes «

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[ Elinor I. ]
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 35
PUF : Eli78
Logiciel : Bin Photoshop xD
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Jeu 21 Sep - 12:05

Shocked Superbe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sm@rties
Rang Indéfini
Rang Indéfini


Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Ven 22 Sep - 9:47

Merci ça me fait vraiment plaisir
Faut que je m'y remette ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fancy
Admin
Fancy

Nombre de messages : 408
PUF : Fancy
Logiciel : Photoshop
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   Lun 25 Sep - 10:24

T'a beaucoup d'imagination!!^^

_________________
//Merci beaucoup One Else!!!!\

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pixel-world.graphforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » KoKonut'Z Texts «   

Revenir en haut Aller en bas
 
» KoKonut'Z Texts «
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixel World :: .:Coins administration:. :: .:Corbeilles:.-
Sauter vers: